Distros

Logo Gnu

Accueil FAQ articles Téléchargements Liens Liste des GuLLs agenda contacts Plan du site
samedi 21 octobre 2017 | Connecter

Connexion

Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

 

MageiaLovers

 

 

SONDAGE

3D AMD Androïd Apple April Arduino ARM Big Data Blog Canonical Cercll CERN Chrome OS Cisco Cloud CNIL Container Conteneurs Coup de gueule CSS Debian Docker DracOS Ecologie Emmabuntüs Ericson Facebook Fedora Filezilla Firefox Flash FramaSoft FramaTalk Framatalk Framasoft France 2 France 2 Microsoft Free FreeBSD Google Gouvernement Gull HTML HTML 5 https IBM Intel Internet Java Jeux Joomla Justice KDE kernel Lenovo LibreOffice Linus Torvalds Linux LinuxJobs LL MacOS Mageia MandraixOS Mate Microsoft Mint MLO Mozilla Notices GPG Nougat Noyau NSA Nvidia Open Source OpenStack Opera OS X Qnap Raspberry Red Hat Réseau SQL Suse Sécurité Thunderbird Tor Twitter Ubuntu Ubuntu Canonical Ubuntu Flashtool UEFI VLC WhatsApp Wi_Fi Windows WordPress x86 Xoops

Logiciels libres, Internet Libre : perspectives et enjeux - Frédéric Couchet

Publié par Christian le 09/08/2017 00:00:00 (37 lectures)
APRIL

Le Logiciel Libre est enfin reconnu par les pouvoirs publics et les décideurs politiques comme un enjeu stratégique. Pourtant le combat est loin d’être gagné et il reste un immense travail de sensibilisation à accomplir. A quelques mois d’échéances électorales essentielles pour le pays, Frédéric Couchet fera un point sur les dossiers en cours et présentera différents modes d’action pour agir auprès des responsables politiques.

Le logiciel libre

Frédéric Couchet : Alors, quelles sont les quatre libertés du logiciel libre ? Donc je vais résumer pour les personnes qui ne savent pas ce qu'est un logiciel libre, très rapidement. Le Libre, c'est quatre libertés essentielles.

  • La première, c'est la liberté d'utiliser le programme, quels que soient les besoins. Donc, que vous ayez téléchargé le logiciel libre, que vous l'ayez acheté dans le commerce quelque part, que vous en ayez fait une copie, la liberté d'utilisation est totale. Sur un poste, par exemple sur mon portable ; sur tous les postes, par exemple de la Fac, de l'entreprise, de la collectivité. Donc liberté d'utilisation totale. Dans le cas du logiciel propriétaire, qui s'oppose au logiciel libre, cette liberté vous l'avez, mais elle est très encadrée car, généralement, c'est sur un poste, et pas plus. Là, liberté totale d'utilisation.
  • Deuxième liberté, c'est la liberté d'étudier le fonctionnement du programme. Parce que le logiciel libre vient avec son code source, c'est-à-dire sa recette de cuisine, la façon selon laquelle l'informaticien a travaillé. Ça permet, évidemment, de voir comment le logiciel fonctionne, ce qu'il fait, en termes pédagogiques c'est intéressant, sécurité, etc. Ça, c'est la deuxième liberté : étudier son fonctionnement.
  • La troisième liberté c'est, eh bien une fois qu'on a étudié, on aimerait bien savoir le modifier. Et on veut pouvoir modifier le logiciel pour, en gros, deux raisons. La première, c'est rajouter des fonctionnalités. C'est-à-dire un logiciel, ça répond à des besoins à l'instant t, mais deux jours plus tard, il y a des nouvelles fonctionnalités qui apparaissent, des nouveaux besoins, et on veut pouvoir les rajouter. Et puis il y a des bugs dans les logiciels. Même dans les logiciels libres, il y a des bugs. Eh bien, il faut pouvoir corriger ces bugs. Ça, ça veut dire modifier le logiciel, soit pour rajouter des fonctionnalités, soit pour corriger des bugs.
  • Donc, ces trois premières libertés — utilisation, étude, modification — ça concerne les gens qui ont récupéré le logiciel. Et plus généralement, il n'y a pas la communauté, il n'y a pas le monde entier, on va dire. C'est la quatrième liberté qui crée, finalement, la communauté, la ligne de partage, c'est la liberté de faire des redistributions, des copies, à la fois de la version originale du logiciel, la version que l'on a récupérée, donc la version exécutable, mais également des versions modifiées, la version sur laquelle on a rajouté des fonctionnalités, où l'on a corrigé un bug. Ce n'est pas une obligation de redistribuer, mais c'est une liberté.

La suite sur april.org

Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat